Immobilier ancien : Un début de pénurie de biens ?
Suite à l'épidémie du CoVid-19 et à la mise en place du télé-travail de l'ensemble de nos équipes, nous vous invitons à nous contacter de préférence par e-mail.

En savoir plus sur la Loi Monuments Historiques

Immobilier ancien : Un début de pénurie de biens ?

Toujours porté par des taux d’intérêts bas, le marché immobilier ancien commence à montrer des signes de tensions. En effet, les biens à vendre sont de moins en moins nombreux, les délais de ventes se raccourcissent tandis que les prix ne cessent de grimper. 

Immobilier ancien : Une progression des ventes


Les ventes des biens anciens ne cessent de progresser ainsi au premier semestre 2017, le réseau Laforêt a vu ses ventes progresser de 14 % au niveau national (comparée à la même période un an plus tôt). Pour son concurrent Century 21, les ventes ont progressé de 11 %. Les taux d’intérêts toujours historiquement bas portent le marché, ainsi le volume des transactions se maintient à un haut niveau. 
 
Cap, phénomène contraire, l’offre est en net retrait par rapport au premier semestre 2016. Dans les grandes agglomérations il est de plus en plus difficile de trouver un bien immobilier ancien. A Paris par exemple les stocks reculent de 12 %. Cette pénurie de biens ne touche pas seulement la Ville Lumière, elle s’observe dans toutes les « zones tendues » comme à Bordeaux par exemple.

Immobilier ancien : Le marché bordelais en surchauffe


A Bordeaux la situation de pénurie est déjà engagée. Dans les petites surfaces ou se concurrencent investisseurs et primo-accédants, l’offre demeure à un niveau très insuffisant. En plus d’un déficit de biens sur le marché Bordeaux couture le classement des  10 villes ou les prix des biens anciens ont le plus augmenté.

En effet, avec une progression de 9,5 %. Le prix du m² se négocie à 3 989 € en moyenne. La capitale Girondine profite de son attractivité, elle se hisse régulièrement dans le classement des villes où il fait bon vivre. 

Immobilier ancien : Où investir ?


Face à cette pénurie, il est néanmoins possible d’investir dans l’immobilier ancien via des dispositifs fiscaux attractifs. En effet, pour les contribuables souhaitant investir dans l’immobilier ancien, il existe des programmes éligibles en loi Monuments Historiques dans des villes attractives et dynamiques. La loi Monuments Historiques permet d’acquérir un bien immobilier d’exception à restaurer en plus de profiter d’une défiscalisation intéressante.

Programme Monuments Historiques à Villeneuve-lès-Avignon (30) : Hôtel du Dauphin
Programme Monuments Historiques à Le Mans (72) : L'Ancien Couvent de la Visitation
Programme Monuments Historiques à Nîmes (30) : Le Clos des Chassaintes

Pour en savoir plus, contactez un conseiller, expert de l’immobilier ancien restauré.



Source : Cbanque.com