Le numérique au service des monuments
Suite à l'épidémie du CoVid-19 et à la mise en place du télé-travail de l'ensemble de nos équipes, nous vous invitons à nous contacter de préférence par e-mail.

En savoir plus sur la Loi Monuments Historiques

Le numérique au service des monuments

La technologie permet de rendre disponibles l’information au plus grand nombre. En effet, les bases de données numériques servent de mémoire scientifique et permettent d’archiver et de mettre à disposition des œuvres majeurs. 
Par exemple, fin 2018, le Musée Fabre porté par la Métropole de Montpellier crée un nouvel outil : une série graphique numérique « Fabre & The City », un projet dans le cadre du maillage numérique de la Cité Intelligente. En ce sens, l’industrie du numérique valorise le patrimoine culturel.


Le numérique au service des monuments : la modélisation



Lancé en 1996, le plan national de numérisation a été lancé, concerne les fonds iconographiques et sonores appartenant à l'État comme les archives nationales, les musées ou encore les monuments historiques. Il permet comme dans le cas de la reconstruction de la cathédrale Notre Dame d’apporter un réel support de diagnostic. 

Grâce à la modélisation 3D on peut observer l’évolution d’un bâtiment c’est donc un outil nécessaire pour l’architecte et la conservation du patrimoine. 

 Cette technique associe différents corps de métiers comme les architectes mais aussi ingénieurs, historiens, informaticiens et scientifiques de la conservation. Leur travail se concentre autour du développement et de la mise en œuvre de méthodes et d’outils relevant des nouvelles technologies portant sur l’architecture et le patrimoine. 

Les technologies les plus récentes ont considérablement aidé la compréhension du patrimoine ancien et sa restauration et son donc nécessaire pour l’architecture de demain.