Montgeron, nouveau monument historique
Suite à l'épidémie du CoVid-19 et à la mise en place du télé-travail de l'ensemble de nos équipes, nous vous invitons à nous contacter de préférence par e-mail.

En savoir plus sur la Loi Monuments Historiques

Montgeron, nouveau monument historique

Montgeron, nouveau monument historique


Montgeron est une commune située dans le département de l’Essonne en ile de France, entre Vigneux-sur-Seine et Draveil. Le Moulin de Senlis est un édifice de la ville de Montgeron qui date du XVe siècle. Il appartenait à la ville de Montgeron et a été vendu aux enchères publiques en 2018. Le domaine comprend trois bâtiments, les acheteurs sont restés anonymes. La mairie de Montgeron a fait une demande pour l’inscription de ce bâtiment au titre des monuments historiques il y a 3 ans .

Montgeron, nouveau monument historique : l’histoire du château de Moulin de Senlis de Montgeron


Le château et son l’histoire font incontestablement partie du patrimoine de la ville. L’ancien château a longtemps été occupé par les dissidents russes. Le moulin à vent avait été transformé en orphelinat. La fille du prince Iaroslav le Sage s’était installée dans ce château en 1051, à cette époque l’abbaye était propriétaire des terrains à Montgeron. Le moulin de Yerres a été construit au XVe siècle sur ces mêmes terrains. Il y a eu de nombreux meuniers et l’activité du moulin s’est vu largement diminuée avec la 1ere guère mondiale. Dans les années 1950, le château du Moulin de Senlis est cédé à une association caritative russe qui agit pour l’hébergement des orphelins et réfugiés politiques venus d’Europe orientale. Avec la crise des pays d’ex-URSS dans les années 1990, le château accueille de nouveaux résidents qui ont été présents jusqu’en 2016. La communauté russe avait mis en place un centre d’accueil pour la diaspora venue des pays de l’Est.


Montgeron, nouveau monument historique : inscription au titre de monument historique


Le château est maintenant inscrit au titre des monuments historiques. Les façades, le porche d’entrée, la tourelle et l’église Saint Séraphin de Saro et les toitures du bâtiment qui abritaient l’ancien moulin sont maintenant sous protection. L’inscription au titre de Monument historique permet d’obtenir une subvention de l’État de l’ordre de 30 % du montant total des travaux ce qui est une aide non négligeable pour la ville. Le site sera ainsi protégé et les travaux de rénovation vont être effectués à moindre coût. Une concertation avec les habitants et l’équipe municipale va avoir lieu pour soumettre des idées concernant le devenir de l’intérieur du château. Parmi les propositions soumises, on retrouve régulièrement : la création d’un musée, un hôtel restaurant ou encore lieu culturel, de fête, d’art.