Petit glossaire des travaux en loi Monuments Historiques
Suite à l'épidémie du CoVid-19 et à la mise en place du télé-travail de l'ensemble de nos équipes, nous vous invitons à nous contacter de préférence par e-mail.

En savoir plus sur la Loi Monuments Historiques

Petit glossaire des travaux en loi Monuments Historiques

Les termes liés aux travaux sur un bien immobilier classés ou inscrits au titre des Monuments Historiques sont définis notamment dans le Code du Patrimoine, décrets ou circulaires, constituant la réglementation des monuments historiques en France. Quels sont les termes importants à connaître ? Le sujet étant vaste, nous vous préparerons plusieurs articles pour vous aider à comprendre en quoi consistent les interventions sur des immeubles classés.


L’accord sur les travaux

L’accord sur les travaux désigne l’accord qui « doit être donné par l’autorité de l’Etat compétente en matière de monuments historiques », c’est-à-dire le préfet de région ou le ministre de la Culture, lorsque la décision concernant la demande d’autorisation de travaux relève d’une autre autorité.

L’autorisation de travaux en monuments historiques

En ce qui concerne les immeubles classés monuments historiques (mais ceci est aussi vrai pour les objets et les orgues classés), il existe une autorisation de travaux spécifique. Lorsque la demande en est faite, son instruction est faite par l’autorité de l’Etat compétente.

La conformité des travaux sur les immeubles classés monuments historiques

Lorsque les travaux sont achevés sur un immeuble classé, les services du ministère de la Culture constatent la conformité des travaux dans un délai de six mois : ils vérifient que les travaux sont bien conformes à l’autorisation de travaux qui a été donnée.