TVA, travaux de rénovation et loi Monuments Historiques
Suite à l'épidémie du CoVid-19 et à la mise en place du télé-travail de l'ensemble de nos équipes, nous vous invitons à nous contacter de préférence par e-mail.

En savoir plus sur la Loi Monuments Historiques

TVA, travaux de rénovation et loi Monuments Historiques

La TVA des travaux de rénovation va subir une évolution : augmentation, diminution, qu'en est il réellement ?

Les travaux de rénovation énergétique : baisse de la TVA de 7% à 5%



Bien que confus, le vendredi 13 septembre, François Hollande à annoncé lors de son discours la baisse du taux de la TVA sur les travaux de rénovation énergétique.

Au centre de toute les attention, l'écologie touche tous les domaine de nos jours et notamment celui de l'immobilier. C'est pourquoi afin de motiver les propriétaires à effectuer des travaux de rénovation énergétiques, souvent plus coûteux que des travaux ordinaires, l'Etat se mobilise et baisse le taux de la TVA passant de 7% à 5%.

Ainsi il est conseillé de profiter de cette chute de la TVA et opter pour des travaux de rénovation énergétique lors de votre investissement en loi Monuments Historiques. Second avantage, ces derniers permettent d'effectuer d'importantes économies sur la consommation énergétique de votre appartement loi Monuments Historiques.

Que comprennent les travaux de rénovation énergétiques ? 



Après le discours du président, Philippe Martin, ministre de l'écologie, a précisé lors d'un discours que seront concernés par la réduction de la TVA TOUS les travaux de rénovation énergétique, soit :

- Les travaux d'isolation des combles, des murs, de la toiture ou encore l'achat de nouvelles fenêtres

Mais également

- L'achat d'équipements plus performant tels qu'une nouvelle chaudière, des appareils de chauffage plus performants...

Qu'en est-il pour le reste des travaux ?


C'est malheureusement la tendance inverse auquel on assistera pour le reste des travaux de rénovation. A partir du 1er janvier 2014 les travaux de rénovation qui ne concernent pas l'optimisation de la consommation énergétique subiront une hausse du taux de la TVA passant de 7% à 10%.